Pendant ma pause

mercredi 16 août 2017

Montmartre, yes I shawl !

Depuis mon Cosmic Girl, j'ai revu certaines théories sur mes appréhensions tricot et je me suis dit que je n'étais quand même plus une débutante dans le domaine.

J'aurais pu simplement faire confiance au calcul... En effet, j'ai vraiment repris le tricot pendant mon congé parental pour le petit dernier qui aura 14 ans en septembre. No comment !

Bref, j'ai donc décidé que j'étais tout a fait capable d'entreprendre sans tarder un autre modèle de Nadia Crétin-Léchenne et j'ai jeté mon dévolu sur Montmartre.

Montmartre pattern by Nadia Crétin-Léchenne

This pattern is available both in English and French.

http://www.ravelry.com

J'ai ensuite fouillé dans mon stock et j'ai exhumé trouvé dans ma boite à trésor ou à écheveaux précieux deux merveilles faites pour se rencontrer :

une pelote de Rowan Fine art coloris Lapwing (colori créé par Kaffe Fassett, lui même !) et un reste de pelote Anny Blatt Fine kid coloris Génépi.



Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram
En vrai, j'ai un peu galéré pour trouver avec quoi accorder ma Fine art.
J'ai tenté avec d'autres fils mais le mélange était terne et ne révélait aucun des fils choisis. C'est en revoyant les modèles possibles avec mon métrage que le modèle Montmartre m'a poussé à étendre les recherches du compagnon idéal aux fils poilus. Certes, j'ai très peu de fils de ce type dans mon stock mais celui - ci a été mon choix et je ne le regrette pas !
Ensuite, j'ai pris mes aiguilles n°4, des marqueurs HiyaHiya (obsession pour cette marque...) et je me suis lancée fin juillet, le 21 exactement.
Ce fut un tricot compulsif et enthousiasmant, faisant fi de l'arrivée de l'automne puis de l'hiver en pleine période estivale et de mes congés !
Remarquez, je n'aurais jamais pu tricoter la poilue en pleine canicule. Mais je n'irai pas jusqu'à dire que ça tombait bien qu'il fasse si moche, c'est juste une coïncidence. 
J'ai donc enchaîné les rangs.
La partie rayure s'est terminée avant que je sois fatiguée des rangs et des mailles qui s'accumulaient :


Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram
La fin de cette première partie correspondait avec le début de mes congés et l'arrivée de la pluie, j'ai donc entamé avec bonheur la dentelle :


Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram
J'ai eu peur de cette partie parce que la dentelle et moi, nous nous côtoyons en nous observant...
Mais les rangs sur très peu de mailles permettent d'éviter les bêtises et cela monte très vite ! De plus le patron est très bien écrit et pour celle qui préfère les schémas, il y en a un également.

Instagram post by Emmanuelle D. * Aug 4, 2017 at 9:59am UTC

23 Likes, 1 Comments - Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram: "Un tricot châle qui avance... il reste la bordure à faire... #montmartreshawl #nclknits..."


Bref, la troisième partie pouvait commencer et ça ce fut plus épique car il fallait remonter des mailles.
Je tiens à remercier la créatrice qui a pris le temps dans son patron de dire comment le faire. Il n'y a pas d'hésitation à avoir du type, une maille sur deux ou une maille sur trois ou toutes les mailles ? C'est tout indiqué, il suffit de suivre.
Le hic, tient sur ma laine de contraste la Fine Kid d'Anny Blatt, il me restait plus que 6 grammes au moment de tricoter encore 6 rangs puis le rang de rabattage.
J'ai donc pesé rang par rang mais cela ne m'a pas empêché de me montrer trop confiante et de devoir détricoter deux fois pour pouvoir rabattre. Détricoter de la laine poilue c'est galère, c'est périlleux surtout quand le moindre centimètre se révèle vital pour terminer le projet.
J'ai donc réalisé seulement 4 rangs et fait un rabattage différent à celui préconisé : picot de trois mailles tous les 10 mailles environ. J'ai terminé avec seulement 20 cm de Fine Kid et une grosse suée ! Nous étions le 5 août...


Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram
Après un bain, un massage et une séance d'étirage avec épingles et pinces à linge, j'ai profité de la seule après-midi sans pluie depuis des jours pour lui faire une beauté.
Il a plutôt apprécié ! Séance photo dans le jardin sur mon mannequin vedette en profitant d'une éclaircie tardive :

IMG_0533

IMG_0536

IMG_0537

IMG_0539

 

Et maintenant sur moi, pour vous montrer que le Montmartre va à toutes les morphologies :

IMG_0543

 

IMG_0544

 

Montmartre est parti rejoindre les épaules d'une amie.... J'espère qu'elle l'aimera très fort !

 

IMG_0544

Bon ben maintenant, je retroune à mon gilet laissé en suspend pendant le tricot des châles : mon Trellis.



Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram
Il ne lui manque que les manches !
Mais mon graal serait de faire un modèle de NCL Knits : Lady Marple

Lady Marple pattern by Nadia Crétin-Léchenne

Simplicity and elegance for a pretty & comfy cardigan, with a little taste of the English countryside ;)

http://www.ravelry.com
Pour cet article, je tiens à remercier ma stagiaire, mademoiselle Ficelle :

IMG_0551


 

Posté par emmadal à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


dimanche 6 août 2017

Ficelle la belle


J'ai toujours eu des chiens dans ma vie. De ma naissance à maintenant, un chien était à mes côtés.

Il y a eu celle de ma petite enfance : Sipka dite Kakane, le Loulou de Poméranie de mes grands-parents maternels.

Image prise sur le net.

Elle fut ma compagne de tous les jours à partir de mes 18 mois, date à laquelle mes grands-parents m'ont gardée pendant que mes parents travaillaient. La chienne "folle" de mon grand-père, que nous promenions tous les deux.

Puis l'année de mes six ans, notre famille a accueilli notre premier chien, Manolo un cocker à la crinière blonde.

Image prise sur le net

Manolo était fugueur, voleur de nourriture, gourmand mais le plus doux des chiens avec les enfants. Je l'ai adoré même si ce n'est pas avec moi qu'Il était le plus proche.

Après le décès de Manolo, nous avons accueillI un caniche nain gris, Benny, c'était l'année de mes 15 ans. 

Benny était un vrai pot de colle super sympa. Il était très jaloux de mon amoureux qui est désormais mon mari... Il lui a régulièrement pincé les chevilles et agrandit les chaussettes, il ne voulait pas me partager ! Les câlins c'étaient juste lui. 

 

Puis il y a eu mes chiens, ceux de ma vie d'adulte. Mon mari ne voulait pas de chien tant que nous n'étions pas en maison. Si bien que nous avons accueilli notre premier toutou en décembre 1999. Notre Polux, un shih tzu, mon amour de chien  qui nous a accompagné pendant 15 ans. 

IMG_0495

Polux fut un amour de chien, de ceux qui sont inoubliables et qui vous apportent beaucoup. Facile à vivre, facétieux, malin, affectueux, cool, pratiquement parfait. Un grand amoureux des chats et incapable de se quereller avec d'autres chiens, Bref, absolument rien à voir avec notre second chien... Je vous mets un lien vers mon ancien blog où je comparais les deux chiens : ici.

Une des dernières photos dans son activité préférée : 

IMG_0494

Depuis presque 9 ans, ce sera cet automne, nous partageons la vie d'un teckel qu'on ne présente plus : Doug !

Doug avril 2016

 

 

Doug m'occupant pas mal puisque comme vous le savez si bien, il est doté d'un caractère quelque peu fort, on aurait pu croire que cela me suffisait. Sans oublier les deux chats et les deux poules....

Seulement voilà, je ne me suis jamais vraiment remise de la perte de mon Polux. Sa personnalité me manque depuis presque trois ans. Régulièremen, je demandais à mon mari, si accueillir un nouveau shih tzu serait possible. Monsieur a longtemps dit non. Pour d'excellentes raisons qui peuvent se résumer en une seule : Doug.

Doug est un mâle dominateur, exclusif et terriblement Doug. Bref, incompatible avec un autre chien.

Mais Doug n'aimait pas les chats et finalement nous en avons deux.

Je suis la tricoteuse têtue et il n'y a pas qu'en tricot que je ne lache rien.  

Notre Ioda, le chat sage, a été adopté à la SPA quand il avait 5 ou 6 mois. Le sort des animaux abandonnés ne m'est pas indifférent, alors sur Facebook j'ai commencé à regarder les publications de la SPA et d'autres associations dans le même esprit. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il n'y a pas que des gros chiens qui sont abandonnés. Les chiens de petit gabarit aussi. C'est ainsi que j'ai découvert l'association suivante :

Chien et chienne de petite race à l'adoption

L'association de protection animale " Aux Toutous du Gâtinais " (loi 1901 à but non lucratif) propose à l'adoption des chiens de petites races de moins de 12kg

http://auxtoutousdugatinais.e-monsite.com

J'y ai vu des Shih Tzu et d'autres petites races attendant un nouveau foyer pour poursuivre leur vie.

J'en ai parlé avec monsieur qui a dit : " On verra quand on aura plus Doug."

Puis je me suis rappelée d'un détail qui a aujourd'hui une très grande importance. Doug n'a jamais été belliqueux avec une chienne. Je ne sais pas pourquoi mais Doug ne classe pas les femelles dans sa catégorie de chien à attaquer ou menacer. Je suppose que c'est un "macho" dans l'âme. J'ai donc rappelé à Monsieur le talon d'Achille de Doug : les femelles.

Au départ, Monsieur n'a pas vraiment fait attention à ce rappel.

Puis au fil des mois cela a fait son chemin à moins que ce ne soit un effet secondaire de l'anesthésie.... Monsieur a eu une opération du dos ces derniers jours, il va très bien depuis et la convalescence suit son cours normal.

Il y a quelques semaines alors que je lui montrais les photos des chiennes à l'adoption, Il a dit : "Oui, appelles puisque cela te tient tant à cœur." Alors, j'ai appelé.

Nous avions mis une option sur une autre chienne qui était une shih tzu. Finalement, elle a été prise en charge par une autre association. Mais depuis quelques semaines, une autre demoiselle avait attiré mon attention et finalement la voilà. Je vous présente Fidèle que nous avons rebaptisé Ficelle :

IMG_0493

La demoiselle aura 7 ans ce mois.

Elle n'est pas un Shih Tzu mais une Lhassa Apso, la différence tient dans la longueur du museau principalement. 

Elle est à la maison depuis presque deux semaines et tout se passe super bien. Elle est clame et posée et me rappelle énormément mon Polux. Elle ne court pas après les chats, elle sympathise avec tout le monde, elle est tranquille avec une voix tout a fait compatible avec mon rythme cardiaque. Ce qui n'est pas le cas de mon teckel préféré qui a celle d'un molosse.

Doug s'est comporté en Doug, c'est une femelle donc il n'y prête aucune attention particulière. C'est comme si Ficelle avait toujours fait partie de sa vie.

Les chats se sont habitués et restent intrigués sur le fait qu'elle ne court pas après eux, n'aboie pas sur eux et reste tranquille quand ils approchent. Ils ont menacé, craché, couru dans tous les sens sans qu'elle ne fasse autre chose que rester assise à mes côtés et les regarder faire. Pour eux, le plus difficile c'est qu'elle se comporte pas comme un chien. Je crois qu'ils ne savent pas dans quelle catégorie la ranger.. 

Les enfants l'ont bien accueilli et Monsieur la trouve mignonne. Mais ça c'est normal, car elle l'est :

IMG_3099

IMG_3101

 

Et moi ? Je suis HEUREUSE ! 

 

Posté par emmadal à 08:19 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 23 juillet 2017

Cosmic shawl, what else ?

Il était une fois une tricoteuse têtue qui aimait chanter un tube incroyable de Jamiroquai : Cosmic Girl

Cette chanson est sa préférée du répertoire de ce groupe. Elle aime le fredonner dans la voiture, se dandiner en le chantonnant. Bref, c'est un peu sa chanson.

 

La tricoteuse têtue a toujours voulu tricoter des modèles de Nadia Crétin-Léchenne (NCL Knits) mais n'a jamais osé.

La tricoteuse têtue est défaitiste, minimise ses capacités de tricot, doute beaucoup et pense régulièrement ne pas avoir le niveau.

La tricoteuse têtue est convaincue qu'un jour, quand elle aura plus de technique, elle tricotera le Lady Marple de NCL Knits :

Lady Marple pattern by Nadia Crétin-Léchenne

Simplicity and elegance for a pretty & comfy cardigan, with a little taste of the English countryside ;)

http://www.ravelry.com

ou Pretty (me) :

Pretty (me) pattern by Nadia Crétin-Léchenne

This pattern is available both in French and English, you'll receive 2 files when downloading.

http://www.ravelry.com

ou faire les deux.

Et puis, il y a les châles... Mais par lequel commencer ?

Brushwood ?

Brushwood pattern by Nadia Crétin-Léchenne

This pattern is part of the Lace & Love Collection.

http://www.ravelry.com

Good Vibes ?

Good Vibes pattern by Nadia Crétin-Léchenne

This pattern is available both in English and French.

http://www.ravelry.com

Montmartre ?

Montmartre pattern by Nadia Crétin-Léchenne

This pattern is available both in English and French.

http://www.ravelry.com

Asma ?

Asma pattern by Nadia Crétin-Léchenne

This pattern is available both in English and French.

http://www.ravelry.com

Donc la tricoteuse tournait dans tous les sens sans savoir quoi tricoter. Les "pour" et les "contre", les "pourquoi pas", les "ce n'est pas possible" s'additionnaient dans sa tête et paralysaient ses mains...

Et puis, Nadia Crétin-Léchenne a proposé Cosmic Girl :

Cosmic Girl pattern by Nadia Crétin-Léchenne

This pattern is available both in English and French.

http://www.ravelry.com

Forcément, elle a pensé à sa chanson préférée. Puis elle a vu les rayures, vous connaissez sa faiblesse par rapport aux rayures, l'ampleur du châle et la toute petite dentelle.

La tricoteuse têtue a bondi et acheté en ligne le patron en moins d'une heure et ça c'est une première !

Elle a fouillé dans son stock et a trouvé deux écheveaux offerts par sa fée personnelle (oui, elle a cette chance, elle a une fée pour amie) :


Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram: "Cosmic girl 🎵💖..."
Soit une laine grise un tout petit peu poilue et terriblement douce (baby alpaga, soie et cachemire) qui rend totalement accro au tricotage et au palpage. Puis une laine turquoise (et non verte comme la photo ci-dessus) avec des petits points de violet-bleu qui lui donnent un petit côté lumineux. Teinture réalisée par la fée qui connaît très bien ses faiblesses en couleurs.
Les deux laines ont tout de suite très bien cohabité et se sont entendues pour être tricoter de façon compulsive en aiguilles 3,75 (mes petites HiyaHiya).
Malgré la canicule, les sections se sont enchaînées, le point mousse uni, les rayures et la dentelle :


Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram
Puis retour des rayures, avant la dernière section unie :


Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram

Et trop vite le rang de rabattage en picots et ce fut tout simple. Je n'avais jamais fait de picots et les miens ne sont peut -être pas très académiques mais je les aime bien.


Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram

Le cosmic girl s'est donc tricoté très rapidement. Il ne demande pas des efforts de mémorisation intenses, il peut se tricoter devant la télévision, sur une terrasse, dans un jardin, bref partout.

Le modèle n'est pas du tout compliqué : point mousse, jeté simple, diminution et des points de base. Je le recommande vivement !

 

Puis la tricoteuse têtue, a offert à son Cosmic shawl une petite séance de spa : bain moussant, massage, roulotage et séance UV...



Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram

Ensuite, elle a demandé à son mannequin personnel (sa fille, future infirmière ayant validé sa deuxième année d'étude) de lui prêter ses épaules pour une séance photo au soleil :

IMG_0464

IMG_0465

IMG_0466

IMG_0460

La tricoteuse têtue est pour une fois fière d'elle et se dit que vraiment elle a été bien idiote de ne pas tricoter avant des modèles de Nadia Crétin-Léchenne.

Alors elle a tout de suite commencé un nouveau modèle de cette créatrice, un châle à nouveau parce que c'est l'été et qu'un jour "winter is coming".

Et vous qu'avez-vous sur vos aiguilles en ce moment ?

Belle semaine !

Posté par emmadal à 10:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 10 juillet 2017

Une nouvelle addiction....

Je ne sais pas pour vous mais j'ai régulièrement un bon temps de retard sur les tendances. Je ne suis pas une fille qui suit ce qui est à la pointe et je ne me lance pas dans les "trucs" à la mode immédiatement.

J'ai longtemps regardé des blogs avant de me lancer.

J'ai retardé au maximum mon passage au DVD et je ne suis que dans des cas "d'ultime nécessité" passée au streaming. J'aimais bien les cassettes vidéo...

Si comme moi, vous avez une connexion internet faiblarde, voir escargotesque, vous n'envisagez pas sereinement tout ce qui se rapporte à un visionnage via le net. Et bien c'est dommage parce que cet été, si vous avez envie de passer un moment agréable en soirée sans être obligée de regarder pour la soixantième fois la rediffusion d'un film que vous n'aviez déjà pas apprécié la première fois, j'ai une solution.

Attention, je ne vous conseille aucunement de quitter une terrasse agréable ou un excellent livre. Je parle de cet instant où vous ne pouvez rester dehors sans allumer une quelconque lumière qui attire des nuées de moustiques affamées. Bref, allez jeter un oeil sur certaines chaînes YouTube.

 

J'ai découvert ce moyen de communiquer à cause du créateur Stephen West.

Si vous n'avez pas le moral, je vous propose de regarder ses chorégraphies adaptées au monde du tricot à travers la reprise de certains tubes mondiaux. Une de mes préférées :

 

 

Mais sous un air très ludique, il explique aussi ses secrets  de création et vous propose de comprendre son monde de couleurs, ici l'explication de sa dernière association de laine et couleurs pour son nouveau modèle  :

 

Je sais tout le monde n'est pas anglophone, moi la première...

 

Et puis sur Instagram, j'ai vu que certaines mentionnées des "Vlogs" qu'elles aiment regarder et voici ma sélection de mes préférées juste pour vous. Pour ne pas faire de jalouses, je vais les classer dans l'ordre de mes découvertes :

Mélina Letipanda ou In a Panda's world.

Vous connaissez ses créations et son blog. Son nouveau format d'une trentaine de minutes est particulièrement sympathique et facile à suivre pour moi. Elle y parle suivant les mises en ligne : tricot, projets de créations, couture, broderie, laine,... Bref, elle développe de nombreux sujets, se questionne et partage ses trucs et astuces.

Allez jeter un oeil, sur sa dernière publication :

 

Puis j'ai littéralement succombé au charme et au côté enjoué, joyeux et passionné de ByNight.

Elle aussi vous la connaissez via son blog (qu'elle ne tient plus) ou son instagram ou son espace internet.

Ses publications sont liées au tricot et sa nouvelle passion la teinture de laine via des décoctions de plantes. Elle est enthousiaste, pas avare de conseils et de partages et surtout très naturelle. Elle me fait un bien fou, c'est comme si une amie me parlait. Je suis fan. J'adore l'écouter en tricotant.

Son format est autour d'une heure ce que je pensais long mais point, au contraire, et j'avoue que j'attends avec impatience les notifications m'indiquant qu'un nouveau podcast est en ligne.

Je vous mets en lien sa première publication et je vous laisse savourer :

Puis grâce aux suggestions de la plateforme où mes nouvelles amies édites, j'ai découvert d'autres personnes :


Keep Calm and knit, une belge qui tricote, crochète, coud et file depuis peu. Elle teint également... J'ai bien sûr craqué sur son pseudo que je trouve génial.

J'aime son ton et le partage de ses astuces et bons plans :

 

 

Que font mes mains : tricot, couture et craquage dans les achats de laine

Je vous mets un lien très significatif où elle fait une chose très difficile face caméra : expliquer ses achats au salon l'aiguille en fête :

 

Vous y trouverez également : Lolacha, Quiltmaniamag, Lise Tailor, Bountynette, ...

 

Je compte sur vous pour partager ci-dessous vos bonnes adresses également car débutant dans le secteur et n'y consacrant que peu de temps, je suis une novice.

 

Bonne semaine !

Posté par emmadal à 08:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 3 juillet 2017

Le rendez-vous lecture # 148 #

Il y a tellement longtemps que je n'ai pas parlé lecture ici, que je n'ose trouver la moindre excuse...

Je lis plus que je ne tricote ou crochète mais comme j'enchaine les livres, je zappe de venir en parler sur le blog.

Je vous fais grâce de toutes les fois où je me suis dit : "Il faut vraiment que je fasse partager cette lecture". Réflexion qui n'est jamais devenu un billet...

 

Comme c'est l'été, je vous propose un petit rattrapage avec deux livres lus en 2016.

 

Le premier : Ian McEwan, Sur la plage de Chesil

Sur la plage de Chesil par McEwan 

L'auteur :  Ian MCEwan est un romancier anglais contemporain.

Oui, encore un anglais mais c'est pas ma faute, si j'adore les romans anglais ! Son roman le plus connu est "Expiation" qu'il a contribué à adapter au cinéma. Vous avez certainement vu le film qui en France s'intitule "Reviens moi". Si ce n'est pas fait, il ne faut surtout pas hésiter ou lire le roman qui est excellent. La bande annonce juste pour mémoire :

 

 

Revenons au livre choisi ce jour : Sur la plage du Chésil

 

L'histoire : Edward Mayhew et Florence Ponting viennent de se marier. Ils se retrouvent seuls dans une auberge du Dorset pour leur nuit de noce. Nous sommes en 1962 et ni l'un ni l'autre n'en attendent la même chose.

Edward, étudiant en histoire, est fou de désir pour Florence. Florence, étudiante en musique et brillante violoniste à la direction du quatuor Ennismore, redoute ce moment. Son intérêt pour le mariage réside dans la liberté qu'il va lui conférer. Le repas en tête à tête devient un huit-clos oppressant. La soirée se révèle très différente de leurs espoirs....

 

Mon avis : Malgré le titre ce n'est pas du tout une histoire légère et romantique. Ce n'est pas également une lecture de plage, mais c'est un livre que j'ai dévoré.

Edward Mayhew est le fils d'un instituteur et Florence, la fille d'une universitaire et d'un riche industriel. ils n'ont rien en commun. Edward est fou amoureux de Florence. Par contre, Florence apprécie le respect d'Edward à son égard. Les deux jeunes gens sont les vicitmes de l'hypocrisie de leur époque. Florence paraît finalement plus libre qu'Edward, ou du moins prête pour entrer dans un nouveau monde.

L'auteur, grâce à des flash-back, nous retracent leur histoire au fil de cette soirée. Ces éclairages nous font découvrir le contexte de cette Angleterre qui est sur le point de basculer dans les années soixante. Il souligne combien l'absence de communication peut rendre une situation heureuse tragique.

 

Deuxième livre : Armistead Maupin, Une voix dans la nuit

L'auteur : Si vous n'avez jamais lu Armistead Maupin, vous avez de la chance de le découvrir maintenant et d'avoir tout un été pour vous rassasier de ses romans.

Cet américain, né en 1944, a commencé sa carrière comme journaliste avant de s'engager dans l'armée et faire la guerre du Vietnam. Puis à son retour dans les années 70, il s'installe à San Francisco où il commence à écrire pour un journal ce qui va devenir son oeuvre : Les Chroniques de San Francisco. Au fil des ans, il raconte le quotidien d'habitants de la ville. Il évoque les choix de vie et sexuels de ces hommes et femmes.  Son dernier roman est Anna Madrigal ou le tome 9 des Chroniques.

L'histoire : San Francisco, Gabriel Noone est un présentateur radio vedette. Chaque soir, il raconte sous forme d'un feuilleton la vie d'homosexuels librement inspirée de son quotidien. Il vit mal la demande d'un break de son jeune compagnon Jess. Jess dont il est amoureux et qu'il soutient dans sa séropositivité. Cette demande arrive alors qu'il a la cinquantaine et entraîne pour lui une déprime. C'est dans ce contexte, que lui parvient un manuscrit écrit par un enfant, Pete. Il y relate sa maltraitance. Touché Gabriel va retrouver un élan de vie grâce à des échanges téléphoniques avec Pete.

Mon avis : Qui est Pete ? Est-ce son histoire ? Existe-t-il ? Au fur et à mesure de son enquête, Gabriel se pose des questions et le lecteur également. L'histoire de Pete est également l'occasion de decouvrir le vrai Gabriel Noone. L'auteur nous fait découvrir le quotidien d'un homme qui se découvre homosexuel alors qu'il est adolescent dans les années 50-60. Le roman permet de comprendre les phases d'acceptation et de découvrir combien le SIDA a créé un douloureux avant et après. Le ton est juste, la plume sait toucher.

 

 

PS : en ce moment je suis dans une boulimie de romans policiers... avec un peu de chance je vous en parlerai en 2018 ou 2019.... Ioda en est tout retourné...

IMG_0321_fotor

Bonne lecture !

 

 

 

Posté par emmadal à 08:05 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,