Je tricote depuis fort longtemps, depuis le siècle dernier quand même !

Je suis passée des tricots Phildar avec mes aiguilles droites aux patrons sur Ravelry avec aiguilles circulaires.

Je ne tricotais que pour les enfants ou les bébés. Je n'avais jamais tricot de dentelle ou de châle...

Je suis passée par toutes ces phases mais il me restait un pas à faire et pas le moindre la paire de chaussettes !

Je sais, c'est idiot, mais la chaussette me paraissait inatteignable.

Pour certaines c'est le jacquard, pour d'autres la dentelle, ou le relevage de mailles, pour d'autres les torsades... Bref, nous avons toutes et tous une impression de limite à nos capacités. Dans mon cas, c'était la chaussette.

C'était parce que prise d'un élan fou, je me suis lancée début septembre.

IMG_0588

Je voyais trop de modèles de chaussettes main, trop d'articles ou photos de chaussettes. Toutes les tentations d'instagram insinuant que c'était un tricot tranquille et idéal entre deux gros ouvrages...

Et puis, il faut l'avouer je n'ai pas assez d'épaules pour porter mes châles et tellement d'envie d'en faire d'autres qu'il était temps d'affronter la chaussette.

Une fois de plus bien sûr, j'ai fait du Emmanuelle. Une vieille habitude tenace, je ne me refais pas....

Je m'y suis mise un dimanche avec de la laine et des aiguilles non appropriées. Et ça l'a fait quand même !

 

 

Reprenons, j'ai utilisé Ravelry et son champ de propositions. Puis de saut de puce en saut de puce, je suis revenue sur un super site que nous sommes nombreuses à regretter : In the loop.

J'ai recherché dans les patrons et la géniale Elise Dupont propose un patron gratuit et toute la méthodologie pour y parvenir, y compris avec des tutos vidéo. Je me suis donc attaquée aux chaussettes de la schrtoumpfette.

L'objectif était simple : réaliser une paire de chaussettes en commençant par les orteils avec une petite tige. Les chaussettes étant pour ma frileuse de fille qui dort avec des chaussettes toute l'année ! Il n'y a qu'en période de canicule qu'elle consent à dormir pieds nus. 

Il est vrai aussi qu'elle a le pied méga fin et petit, ce qui me semblait tout a fait intéressant pour un début.

J'ai donc pris mes aiguilles circulaires n°3 et de la laine layette : Babylux de Cheval Blanc.

J'ai suivi et j'ai découvert des techniques incroyables :

Judy's Magic Cast On (Starting Toe Up Socks)

heel extension et autres....

Finalement, ce fut très satisfaisant et bien plus simple que je ne le pensais !

IMG_0503

 Voici ma première chaussette !

J'ai bien sûr du recommencer plusieurs fois pour adapter à la taille des pieds de ma fille. 

 

La laine étant à motifs, ils se sont faits tout seul. Ce qui fut difficile pour faire la deuxième à l'identique...

IMG_0613

 La paire est réalisée avec la même pelote mais les couleurs sont différentes...



Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram

Cependant ce n'est pas grave car ma fille les a adoptées et ne peut plus dormir sans et bien sûr m'a demandé de continuer sur ma lancée. 

Elle n'a pas eu à insister beaucoup. J'ai aussitôt passé commandes chez Kalidou :



Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram

De la laine (Fabel de chez Drops)pour trois paires différentes dont une pour moi, les moutardes ! Des aiguilles adaptées aussi car je n'avais pas de circulaires en 2 et 2,5.

Et depuis dimanche, une nouvelle paire pour ma demoiselle est en préparation :



Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram

Cette fois -ci, j'ai choisi un modèle (gratuit) de Letipanda, les chaussettes Cérès.

Ce qui m'a permis de suivre une nouvelle façon de monter des chaussettes par les orteils grâce au super tuto de Mélina :

Vidéo spéciale - MKAL Themae - étape 1 : les orteils

 Vous trouverez sur sa chaine You tube de supers tutos tricots pour des tas de points y compris le brioche parce que je n'ai jamais tricoté de point brioche, serait-ce ma nouvelle limite ?

Pour l'instant c'est chaussette !Surtout qu'i existe un e-book gratuit de modèles en français sur Ravelry, 18 modèles au total commençant ou non par les orteils.

 

Bon tricot !