Il y a fort longtemps, en 2013, j'avais lors d'un salon parisien acheté un patron qui venait de sortir, Icefield de Sandrine C plus connue maintenant sous le nom de Quiet Hours pour son blog ou sand meije sur Instagram:

 

Icefield - : q u i e t h o u r s :

Et voici Icefield, le gilet inspiré par celui-ci dans une version différente et légérement remaniée.Confortable et généreux, Icefield est un gilet à la fois doux et chaud, idéal pour s'envelopper lors des premiers frimas. Ce gilet est tricoté sans couture en top down, selon la méthode des manches contiguous développée par Susie Myers.

http://bazardazelie.canalblog.com

Il faisait partie d'une collection sortie pour mettre en valeur les laines de Froufrou et Capucine que vous pouvez également suivre sur Instagram.

En même temps, j'avais acheté le patron d'Avant l'orage que j'ai déjà réalisé deux fois et je ne suis pas à l'abri d'une troisième version...

 

Orage et éclaircie aux teintes acidulées - Pendant ma pause

Il y a quelques temps, j'ai eu un grand besoin de douceur, de chaleur et de couleurs. Il faut dire que le temps était gris. Il faut ajouter que la pluie était omniprésente. Il dire aussi que j'avais très envie d'essayer un modèle de Lilofil acheté lors de sa sortie sur un salon il y a quelques années.

http://pendantmapause.canalblog.com

 

Bref, depuis 2013, le patron était sagement rangé dans mon classeur spécial patron à réaliser. Pourquoi ?

J'avais peur qu'il taille petit.

C'est bête comme idée mais régulièrement, je me pose ce genre de questions. Résultat maintenant, je vais sur Ravelry et je regarde dans les patrons réalisés ce que donne le modèle sur des gabarits différents. Si il y a des notes, je les consulte. Bref, je fais un véritable travail de recherches préalable.

Ensuite, j'avais un doute concernant mes épaules.

Je me suis aperçue que toutes les deux ont la fâcheuse tendance à laisser glisser tout. Je ne vous parle pas de mes sacs bandoulières qui ne tiennent jamais, ni même des sacs portés épaules. Résultat mon bandoulière favori est porté systématiquement comme un sac musette. Donc ces deux épaules laissent tout le temps glisser les gilets, les pulls, les robes dont les encolures sont un peu lâches... Alors, avec sa forme, Icefield avait un gros potentiel risque de tombée d'épaules qui peut vite devenir irritant quand je suis en mode travail.

Il dormait donc tranquille dans le classeur.

 

Vous savez que je tricote régulièrement des fils Drops. J'avais très très envie d'essayer un de leur fil, le Flora. J'avais vu de jolies réalisations avec ce fil sur Instagram et je m'étais dit qu'à ce prix, cela pouvait être très intéressant. Pour celles qui l'ignorent il est actuellement en promotion ( ici ).

J'avais donc craquer en août et  commandé assez de métrages pour réaliser un gilet :

 



 Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram
Comme vous pouvez le remarquer, j'avais groupé l'achat avec du fil alpaga qui va devenir lui aussi un gilet, un jour...
Grâce à mes visionnages de podcasts, je me suis aperçue que je n'étais pas la seule à avoir le souci des épaules tombantes.
Souvent, des personnes qui comme moi ont un physique hors standard, se retrouvent avec des vêtements qui ne vont pas. Bref, dans le cas des modèles ne se boutonnant pas et qui ne sont pas faits pour fermer, il vaut mieux prendre les mesures de largeur du dos comme référence. Comme ce sont entre autres Letipanda et by Night qui donnet cette astuce,  j'ai suivi le conseil.
J'ai donc ressorti mon patron Icefield. J'ai pris mes pelotes Flora, coloris 08, et j'ai réalisé mon échantillon en aiguilles 4 car j'ai tendance à tricoter serré.
En  tenant compte de tous les paramètres, j'ai décidé de tricoter la taille M avec la longueur grande taille.
Choc émotionnel de faire une petite taille, j'aime ma largeur de dos.
Je l'ai commencé le 19 août avant ma reprise du travail quand il faisait encore moche.


Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram
C'est un top -down sans couture. On commence par le col puis on descend en laissant à un moment les manches en attente. Une fois le corps fini, on s'occupe des manches puis on fait la bordure des deux devants et de l'encolure.
Seulement il s'est mis à faire à nouveau chaud, très chaud et tricoter de la laine et de l'alpaga s'est révélée un peu pénible.
En plus, pour me contrarier, ou en désespoir de ne pouvoir avancer, je me suis lancée dans la chaussette et Icefield a roupillé tranquillement dans mon panier à ouvrage.

 



Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram

 



Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram
L'addiction des chaussettes s'est alors emparée de moi...

J'ai retrouvé un minimum de contrôle en m'obligeant d'avoir au moins tricoter le corps entier de mon Icefield avant de monter une troisième paire.
Seulement voilà, le corps était long et très ennuyeux une fois passé le point avant les fronces. Je n'avançais pas.
Je ne retrouvais pas le côté stimulant des chaussettes auto-rayées, je me noyais dans des kilomètres de jersey. C'est alors que j'ai eu l'idée de ne pas trahir ma belle couleur châtaigne mais de la sublimer avec un point dentelle.
Je venais de m'offrir le double patron de Bountynette : Paluloma&Co et j'ai donc pris sa grille dentelle pour mon Icefield qui a alors pris son nom définitif de Châtaigne.
Dentelle incorporée progressivement sur les deux pans du devant en ajoutant une répétition supplémentaire à chaque fin de répétition. Cela m'a permis de réaliser la fin de mon corps en quelques soirées.

 



Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram
Je me suis attaquée aux manches mais j'avais oublié que je tricotais en M. J'ai donc défait la première et recommencé en pensant grande taille et bidouillant pour que mes bras potelés si sentent bien. J'ai noté cela sur mon carnet pour réaliser la deuxième de la même façon.
Mais le démon des chaussettes était revenu :


Emmanuelle D. (@manelle5) on Instagram
Comment résister à l'appel des petits moutons ?
Grâce à un périple en Belgique le week-end dernier, j'ai tricoté ma bordure. 6 heures de route et une journée de papotage avec ma fée, ça aide à finir un projet.
Nous sommes rentrés et je l'ai immédiatement lavé, essoré et mis à sécher à plat en tendant les parties dentelle et il a pris une belle ampleur.
Je l'ai déjà porté au bureau, il ne me restait que les photos à faire et pour cela il m'a fallut attendre un peu de luminosité et ma photographe attitrée. Bref un week-end de plus !
Mais le voici mon châtaigne doudou :

IMG_0670

IMG_0672

IMG_0675

 

Désolée pour ma tête....

IMG_0677

Fiche technique :
Modèles Icefield + Paluloma pour la dentelle 
Taille M mais avec la longueur XL et des manches adaptées.
Fil Flora de Drops presque 7 pelotes colori 08 
Aiguilles n°4
Prochainement une deuxième chaussette moutons et  un châle en test sur mes aiguilles.
Mais surtout, retour de Ginette, ma machine à coudre, car la Fée m'a initiée à la couture !!!!!!
A bientôt !
PS : Il y  a tout juste 9 ans, je publiais pour la première fois un article sur un blog....