Pour le 130ème rendez-vous lecture officiel et le premier sur ce blog, je voulais revenir sur un de mes auteurs préférés.

Pour les anciens rendez-vous lecture, il faut aller sur mon ancien blog : ici.

130 rendez-vous sous cette appellation où je ne partage que mes bons moments lecture.

Pour les mauvais, je ne préfère rien dire car la lecture c'est un plaisir. Je ne conçois pas de critiquer le travail d'un écrivain qui n'est pas à mon goût, la critique négative ne m'intéresse pas.

Mon auteur préféré ? Malgré ce que certaines peuvent croire, il m'est difficile de faire un choix. J'aime pas mal d'écrivains et de style très différent. Pour vous donnez une idée, je suis très intéressée pour mes prochaines lectures par Fred Vargas, Armistead Maupin (il clôture les chroniques de San Francisco !) et je viens de tomber dans l'univers de Georges R.R. Martin.

Cependant, ces derniers temps, la lecture n'était plus mon réconfort habituel. Un bon livre, c'est comme une belle pelote de laine ou un carré de chocolat noir : quelque chose qui fait du bien.

Je ne finissais pas un livre, je picorais dans l'un puis dans l'autre sans être satisfaite. Bref, je m'égarais sans vraiment savoir ce que je recherchais. J'avais besoin d'un bon livre.

J'ai donc laissé ma main me guider dans mes classiques de secours. Le stock des livres à emmener sur une île déserte où pour vivre n'importe quelle situation difficile.

Qui d'autre que Jane Austen dans ces moments là ? Personne !

Jane est toujours un excellent choix.

Jane est mon réconfort, et même si je connais bien ses romans, à chaque fois ça le fait ! Je ne peux m'empêcher d'être suspendue au chapitre de plus avant de fermer l'oeil. Résultat j'ai de très courtes nuits très belles.

 

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Jane Austen, je vous envie, vous allez pouvoir la découvrir. Pour les autres, vous me comprenez.

Jane Austen est une femme anglaise née au 18ème siècle et morte à 42 ans au 19ème. Peu de choses sont connues sur cet auteur. Elle ne s'est jamais mariée, elle a toujours vécu auprès de sa soeur préférée dans la campagne anglaise. Son père était pasteur et ses frères ont pris soin d'elles et leur mère à la mort de celui-ci.

Jane Austen semble avoir eu une vie conforme à son époque pour une fille de gentilhomme. La seule excentricité est qu'elle a écrit. Sur son travail d'écrivain, ses recherches, son inspiration, il plane un certain mystère.

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille le livre suivant :

David Cecil, Un portrait de Jane Austen

Le livre date un peu mais a le mérite de replacer Jane et sa famille dans son contexte. L'auteur reprend des extraits connus de la correspondance de Jane et sa soeur Cassandra. Il n'y apporte que peu d'informations mais Jane transparaît dans ses lignes et celles de ses proches. Cassandra a détruit une grande partie de la correspondance entretenue avec sa soeur et a donc réduit les chances de mieux la comprendre.

Cela faisait très longtemps que je voulais lire cette biographie et j'ai été quelque peu déçue de ne pas en apprendre plus. Mais si vous ne connaissez pas Jane, je pense qu'elle est très intéressante. Elle permet de comprendre son époque et de  se représenter la société anglaise et la condition de la femme. Cela peut être un excellent point de départ pour mieux comprendre son oeuvre et combien ses héroïnes sont modernes.

 

 

Lire sur Jane était intéressant mais pas suffisant. Après m'être replongée dans son univers, je ne pouvais passer sur une relecture.

J'ai choisi un de ses derniers romans qui n'est pas assez reconnu selon moi : Persuasion, Jane Austen

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour

L'histoire : Anne Elliot est la deuxième fille d'un baronnet. Sa mère est décédée mais sa marraine, Lady Russell veille sur elle. Quand elle était jeune, elle a été poussée à refuser la demande en mariage de Frédéric Wentworth. Le jeune homme étant jugé sans fortune par sa marraine et sans titre de noblesse par son snob de père. Le livre débute quand Anne a 28 ans et que les conditions financières de son père les obligent à louer leur demeure pour une vie moins dépensière à Bath. Cette perspective déprime Anne et l'amène à vivre des changements qu'elle redoute.

Mon avis : Un excellent roman de Jane Austen qui s'écarte de son milieu de prédilection. Point de pasteur pour héros mais des hommes de la marine anglaise qui est en pleine guerre avec la France.

Anne est une héroïne sous estimée par tous et dont peu ce soucis. Si l'amour de sa marraine est réelle, elle ne comprend pas les aspirations d'Anne et surestime ce qu'elle peut attendre de la vie.

La famille Elliot réunit nombres de défauts prêtant à sourire si ils ne faisaient souffrir Anne.

Quant au capitaine Wentworth, il a changé et va être amené à réviser son jugement...

Persuasion est un de mes préférés vous l'aurez bien compris.

 

 

Pour celles et ceux qui aiment une autre oeuvre de Jane, Orgueil et Préjugés, je vous invite à passer un bon moment avec cette réécriture :

Kara Louise, Insaisissable  Mr Darcy

Résultat de recherche d'images pour

 

L'auteur : je ne la connaissais pas du tout et je n'ai pas trouvé d'informations à son sujet.

L'histoire : Elizabeth Bennet vient de refuser la main de M. Darcy alors qu'elle est en visite auprès de son amie, Charlotte Collins, femme de son cousin. Elizabeth rentre chez elle mais au lieu de partir en vacances avec son oncle et sa tante comme dans le roman de Jane Austen, son père meurt. Le point de départ de ce roman est là. Elizabeth est contrainte de quitter la maison familiale, qui appartient désormais à son cousin, pour devenir gouvernante à Londres. Sa soeur Jane est aussi dans la capitale pour seconder son oncle et sa tante dans l'éducation de leurs enfants. Sa mère et ses trois jeunes soeurs sont restées dans leur région natale auprès d'autres parents. Il s'est passé un an depuis le refus d'Elizabeth quand elle recroise M. Darcy...

 

Mon avis : J'ai apprécié cette réécriture qui respecte malgré tout les rebondissements de l'oeuvre originale tout en les adaptant à sa relecture de l'histoire.

Elizabeth est assez fidèle à l'héroïne d'origine. Elle est pleine d'entrain, en souci pour sa soeur aînée et au combien tiraillée à propos de M. Darcy. Celui-ci par contre est un peu différent de l'original. Il est moins réservé peut-être et a quelques manies que Jane ne lui aurait jamais donné ! Il se passe la main dans les cheveux...

J'ai apprécié de tous les retrouver, y compris cette insupportable Lady Catherine ! Heureusement l'auteur nous a épargné l'horrible M. Collins.

Évidemment rien ne vaut l'orignal, Orgueil et Préjugés mais cette "contre-façon" est réussie malgré tout.

 

Et bien si je ne vous ai pas convaincu de lire Jane Austen ou de la relire c'est à ne rien comprendre !

 

Bonne lecture !